Histoire

Bassin liégeois

Berceau de la houille

Le bassin liégeois et la houille sont étroitement liés : la région revendique d'ailleurs la découverte de la houille sur le continent ! Le mot "houille" proviendrait du wallon liégeois "hoye", signifiant éclat, fragment.

Si des écrits du Moyen-âge signalent déjà de premières exploitations du charbon dans la région, ces dernières se sont développées pour former une véritable économie, un système social et un maillage historique, renforcés encore par le développement industriel du bassin liégeois. Au XIXème siècle, sous l'impulsion de John Cockerill installé à Seraing, le bassin se mue en une gigantesque industrie où seront fabriquées les premières locomotives d'Europe.

Là, des mineurs s'affairant à l'extraction, non loin, des métallurgistes qui se servent de cette énergie fossile… La région est en ébullition jusqu'aux grandes crises des années 70 et 80, même si des exploitations de charbon avaient déjà fermé dès les années 30, annonçant le déclin.

Depuis lors, le bassin s'est placé sous le signe de la nécessaire reconversion. En se servant de son expérience dans le travail du métal comme d'un atout. Et de ses terrils comme de nécessaires espaces verts en cœur urbain.