Histoire

Liège & Aix-la-Chapelle

Deux destins liés

Le sillon Sambre et Meuse et la région d’Aix-la-Chapelle étaient, depuis le XIVème siècle, réputés pour leur charbon. Les bassins de Liège et d'Aix-la-Chapelle sont parmi les premiers du continent européen et se sont tous deux développés avec l'apparition du réseau ferroviaire, bon client de la houillerie.

Comme à Liège, les frères Cockerill sont venus lancer la sidérurgie dans le bassin aixois. Non pas en achetant un château… mais en épousant deux sœurs aixoises, filles d'un riche fabriquant ! A l'instar de Liège, les premiers signes du déclin allemand dans l'exploitation de la houille sont apparus dans les années 30, avec la fermeture de charbonnages peu rentables. Dans les années 60-70, les charbons importés et les nouvelles énergies telles que le gaz naturel sont venus accentuer la chute de ce pan de l'économie.

Si la production de houille en Belgique a cessé, elle subsiste en Allemagne, où les mines non rentables sont maintenues en activité via des subventions. Ces dernières seront interrompues en 2018, ce qui marquera la fin de cette exploitation. Les villes où les mines ont fermé, telle Hückelhoven, sont comme les liégeoises placées sous le signe de la reconversion et sont aujourd'hui liées par la volonté de mettre en valeur les traces du passé…