Nature

Introduction

Une richesse naturelle exceptionnelle.

Les 18 terrils et haldes calaminaires du Pays des Terrils ont pour origine commune le travail minier des XIXème et XXème siècles. Les premiers résultent de l'activité des charbonnages et leur sol comprend du schiste, du charbon et de l'anthracite. Les seconds sont apparus avec la métallurgie et sont composés de scories et cendrées riches en métaux lourds tels que le zinc et le plomb. Sur ces sols à la composition modifiée par le travail de l'homme, des espèces particulières se sont mises à pousser, des animaux protégés y ont trouvé refuge.

L'asbl Natagora a passé deux ans à recenser la faune et la flore peuplant les sites du "Pays des Terrils". Les résultats sont surprenants !

Sur le plan de la végétation, les scientifiques ont découvert plus de 300 espèces dont des plantes pionnières qui se sont développées à même la roche, des pelouses thermophiles qui naissent sur les côtés bien ensoleillés, des fourrés d'arbres à papillons, de genêts ou d'aubépines. Mais aussi des bois de bouleaux, saules et chênes ou d'autres variétés… Ou encore des pelouses calaminaires abritant la très jolie pensée calaminaire, qu'on ne peut trouver qu'en ces milieux.