Paysages postindustriels

Grünmetropole

Le terme Grünmetropole traduit le mélange entre culture urbaine et nature qui caractérise cette région. Le premier pas dans cette direction est matérialisé par deux nouvelles routes touristiques qui verront le jour en mai 2008. Elles vont illustrer l’unité de la région au delà des frontières: la Grünroute (pour cyclistes) et la Metropolroute (pour automobilistes). Sur une distance de 250 km, les deux routes relient de nombreuses curiosités, réserves naturelles, et infrastructures de tourisme récréatif.

La Grünmetropole et le Pays des Terrils collaborent dans le cadre du projet Interreg III Industrielle Folgelandschaft et se sont donnés comme objectif de transformer l’héritage minier du passé en pari pour le futur. Les deux projets s’attèlent de manière complémentaire à la mise en oeuvre de priorités différentes.
Pour la Grünmetropole, la thématique du développement régional est mise en exergue.
La Grünmetropole s’étend de Beringen à l’ouest à Düren à l’est et épouse les traits d’un des plus anciens territoires miniers d’Europe imprégné par l’exploitation minière pendant des centaines d’années. A la fin de l’ère minière le défi de la reconversion est le lien entre le Limbourg belge, néerlandais et la région frontalière allemande: du passé commun se construit un avenir commun.

Visitez : www.gruenmetropole.eu